Charte du comité de lecture

Charte du comité de lecture de Parallèle Sud

Charte du comité de lecture

Art. 1 : Les membres du comité de lecture agissent à titre bénévole. Ils intègrent le comité par volontariat en approuvant la présente charte et peuvent en démissionner à tout moment.

Art. 2 : Ils ont pour mission d’ouvrir un espace de libre expression ouvert à tous. Ce qui se traduit en pratique par les dispositions suivantes :

Art. 3 : Le comité de lecture dispose d’une boîte de courrier électronique accessible à tous ses membres (adresse : [email protected]) où sont centralisées toutes les contributions transmises à Parallèle Sud. Celles-ci arrivent via le site internet ou par le biais de l’un des membres du comité de lecture qui les aurait reçues par tout autre moyen.

Art. 4 : Sont considérés comme contributions les courriers, les vidéos, les fichiers sons (podcasts ou autres…), les photos, les réalisations artistiques exprimant des informations, des idées, des opinions, des commentaires, des émotions.

Art. 5 : Le Comité de lecture a pour principe de ne pratiquer aucune censure dans les limites des articles 6 et 7.

Art. 6 : Ne sont pas publiées les contributions contrevenant à la loi réprimant la diffamation, l’insulte, la propagation de fausses informations, l’incitation à la haine raciale, la discrimination.

Art. 7 : Le comité de lecture se réserve le droit d’écarter les contributions dévoilant l’intimité ou la vie privée de personnes identifiables sans leur consentement, les contributions appelant à la haine, les contributions redondantes, les contributions faisant état de différends entre particuliers, la propagande politique et les communications commerciales.

Art. 8 : Toute contribution est signée du nom de son auteur ou de son pseudonyme ou du nom d’un groupe ou d’une collectivité. L’identité des auteurs anonymes est vérifiée par le comité de lecture avant publication.

Art. 9 : A chaque fois qu’un membre du comité de lecture se saisit de l’une des contributions, il en informe, via le groupe WhatsApp, les autres membres pour éviter le « doublonnage ». Étant entendu que chacun fait selon ses disponibilités. Il n’y aura jamais aucune obligation de rendement.

Art. 10 : La mission de relecture consiste :

  • À prendre connaissance du contenu de la contribution.
  • À s’assurer que ce contenu ne contrevienne pas aux articles 6 et 7.
  • À s’assurer également qu’il ne dévoile pas l’identité, voire l’intimité, d’une personne sans son accord.
  • À s’inquiéter des conséquences qu’une publication peut avoir sur la tranquillité des personnes identifiées dans la contribution avec une attention particulière pour les mineurs (autorisation parentale).
  • À identifier l’auteur de la contribution lorsque celui-ci préfère utiliser un pseudonyme.
  • À prendre si nécessaire contact avec l’auteur pour lever des imprécisions, lui demander de citer ses sources d’information, voire l’aider à reformuler sa contribution pour la rendre plus accessible au public. Afin de permettre à cet espace d’être également accessible aux personnes ayant moins de facilité d’expression.
  • À respecter la confidentialité des échanges avec les contributeurs.
  • Lorsqu’il s’agit d’un courrier

  • À en corriger les fautes (orthographe, grammaire, ponctuation et typographie). Le choix linguiste du contributeur (écriture inclusive, créole…) doit être respecté dans la mesure du – possible.
  • À préciser les sigles et abréviations.
  • À soigner la présentation de manière à faciliter la lecture (attribuer un titre, ajouter des retours à la ligne et des sous-titres si nécessaire, différencier la signature du texte en lui octroyant un caractère gras et en l’alignant sur la droite de la colonne « fer à droite »). Ces apports doivent être signalés en fin de texte par la mention suivante : « Le titre, l’introduction et les intertitres ont été ajoutés par le comité de lecture ».
  • Art. 11 : Chaque contribution est accompagnée de la précision suivante : « Chaque contribution publiée dans nos pages nous semble répondre aux critères élémentaires de respect des personnes et des communautés. Elle reflète l’opinion de son ou ses signataires mais pas forcément celle du comité de lecture de Parallèle Sud ».

    Art. 12 : Le comité de lecture s’interdit de modifier le sens d’une contribution.

    Art. 13 : S’il le souhaite et le juge nécessaire, un membre du comité de lecture peut ouvrir un échange avec un contributeur et développer un débat plus large. Il peut faire une présentation commune de plusieurs contributions s’il l’estime judicieux. Il peut également apporter une introduction (sans jugement) ou son commentaire (avec jugement) à condition de signer ce commentaire de son nom (ou pseudonyme) et de clairement l’identifier du reste de la contribution.

    Art. 14 : Faute de modérateur, les contributions ne sont ouvertes à aucun commentaire autre que ceux formulés par un ou plusieurs membres du comité de lecture.

    Art. 15 : A l’issue de la première relecture :

  • S’il juge que la contribution est publiable, le membre du Comité de lecture dépose le courrier modifié dans le dossier « courriers lus », ouvert à tous les autres membres du courrier de lecture.
  • S’il estime que le courrier pose problème, il dépose le courrier dans le dossier « courriers litigieux » et alerte les autres membres du comité via le groupe Whatsapp. La décision de publier ou pas ce « courrier litigieux » sera alors prise de manière collégiale et à l’unanimité des présents. Le courrier ainsi examiné, s’il obtient l’aval des votants, est replacé dans le dossier « courriers lus » accompagné des commentaires éventuels issus du débat, à condition de les signer de nos noms (ou pseudonymes) et de clairement les identifier du – reste de la contribution.
  • Chaque membre du Comité peut, à sa convenance consulter les « courriers lus » et les déplacer, s’il l’estime nécessaire, dans le dossier des « courriers litigieux » tout en alertant – les autres membres via le groupe WhatsApp.
  • Les courriers jugés non-publiables suite à une décision collégiale sont placés dans le dossier « courriers refusés ». Et un e-mail est envoyé au contributeur pour lui signaler : « Nous avons le regret de vous informer que votre courrier a été jugé non-publiable suite à une décision collégiale du Comité de lecture de Parallèle Sud ». En pièce jointe de ce courrier de refus est transmise la présente charte.
  • Art. 16 : Tous les contributeurs reçoivent la réponse pré-écrite suivante :

    Immédiatement:

    • Merci pour votre contribution, nous allons en prendre connaissance dès que possible

    Charte du comité de lecture

    Après relecture :

    • Merci pour votre contribution, elle sera publiée prochainement.
    • Merci pour votre contribution, nous vous recontacterons prochainement pour des précisions.
    • Merci pour votre contribution, mais nous avons le regret de vous informer que votre courrier a été jugé non-publiable suite à une décision collégiale du Comité de lecture de Parallèle Sud. En pièce jointe de ce courrier de refus est transmise la présente charte.

    Art. 17 : Les débats autour des courriers litigieux se doivent de rester cordiaux et demeurent confidentiels.

    Art. 18 : Pour être publiables dans l’édition du vendredi, les courriers validés doivent être déposés dans le dossier « courriers lus » le jeudi avant midi. Ils sont mis en page à partir de 15h00, ce qui laisse à chacun le temps, s’il le souhaite, d’aller les relire pendant trois heures. En cas d’ouverture d’un débat à ce moment-là, la décision collégiale doit être actée avant 17h00. En cas contraire, ce courrier, déposé dans le dossier « courriers litigieux », sera examiné la semaine suivante.

    Art. 19 : En cas de litige au sein du comité de lecture, le conseil d’administration de Parallèle Sud est saisi et peut décider l’exclusion de tout membre du comité de lecture.

    RNA N° : W9R2009873 – SIRET N° : 901 376 673 00017- Code APE : 63.99Z 6, lotissement les Cytises 97410 Saint-Pierre
    Téléphone : 0693 866 511 – Courrier électronique : [email protected]