éclairage insectes carias

Arrêtons les frais et éteignons l’éclairage public inutile

LIBRE EXPRESSION

Elisabeth Borne et son gouvernement nous promettent aujourd’hui que si la consommation d’énergie baisse de 20%, alors il n’y aura pas de coupure ! Devant l’urgence climatique et économique, il est impérieux de modifier nos habitudes. Alors qu’on se prépare à voir nos factures d’électricité et de gaz augmenter et que certaines collectivités affirment aujourd’hui qu’elles seront incapables d’assumer une augmentation des coûts d’énergie : prenons actes et diminuons les factures, notamment celles des municipalités.

Les écologistes insistent pour que les communes réunionnaises adoptent des comportements vertueux en matière de consommation électrique pour ne pas créer des dépenses supplémentaires dans le budget communal car à la fin c’est bien le contribuable qui risque de payer encore plus d’impôts locaux. Pour lutter contre la vie chère, pour notre pouvoir d’achat, il est urgent que les communes tendent vers la décroissance.

Pour réduire les factures d’électricité, quelques mesures simples sont à mettre en œuvre dans les collectivités :

–        Éteindre l’éclairage intérieur des bâtiments la nuit, le week-end et lors des périodes de fermeture conformément à la réglementation ;

–        Réduire voire éteindre l’éclairage public pendant les heures creuses. Utiliser les LED pour les illuminations ;

–        Réduire l’éclairage extérieur des bâtiments (sauf éclairage de sécurité) et l’éteindre au plus tard à 1 h conformément à la réglementation.;

–        Réduire la consommation des appareils informatiques ;

–        Maîtriser l’usage du courrier électronique : éviter d’envoyer des pièces jointes trop lourdes, limiter le nombre de destinataires, éviter de trop stocker de message, trier et nettoyer régulièrement sa boîte de messagerie. Mettre en place une gestion optimisée du fonctionnement des serveurs informatiques ;

–        Limiter impérativement l’usage de la climatisationPréférer l’usage de brasseurs d’air et construire ou rénover les bâtiments publics selon les normes bioclimatiques ;

–        Prendre en compte la performance énergétique dans les critères des marchés publics, pour la construction de bâtiments, les véhicules, les équipements de bureau, etc. Cette démarche doit inspirer les collectivités ;

–        Réduire ou arrêter les systèmes audiovisuels non indispensables, tels que les projecteurs ou écrans des halls d’accueil ou des cafétérias.

Pour aller plus loin dans les économies d’énergie, des outils existent pour réaliser des audits énergétiques permettant d’identifier d’autres actions adaptées à chaque collectivité.

Vincent Defaud, Porte-parole départemental et référent Ouest de Génération Ecologie La Réunion

Chaque contribution publiée sur le média nous semble répondre aux critères élémentaires de respect des personnes et des communautés. Elle reflète l’opinion de son ou ses signataires, pas forcément celle du comité de lecture de Parallèle Sud.

A propos de l'auteur

Sur le même thème