Christine Salem, de la rage à l’amour

« Quand t’es noire, quand tu as les cheveux crépus, tu peux pas être intelligente, tu peux pas être belle, on ne peut rien faire avec toi. » La chanteuse Christine Salem raconte la rage et la colère qu’elle a ressenti en constatant le rejet de la culture créole par une partie de la société réunionnaise.

Elle livre à Parallèle Sud, le long cheminement intérieur qui l’a menée à assumer et à porter cet ancrage, cet héritage à travers sa musique, sa voix et ses chants singuliers, face parfois aux critiques et aux peurs des autres. Avec pour seul objectif, de se rapprocher chaque jour un peu plus de la personne qu’elle est, qu’elle souhaite devenir, de la vie qu’elle désire vivre.

Cet « entretien appréciatif » a été enregistré fin octobre 2021 dans le cadre du programme Isopolis, qui entend modéliser le développement d’une société plus résiliente à la Réunion.

Jéromine Santo-Gammaire

Visionnez l’entretien intégral, comme si vous y étiez…

A propos de l'auteur

Jéromine Santo Gammaire

En quête d’un journalisme plus humain et plus inspirant, Jéromine Santo-Gammaire décide en 2020 de créer un média indépendant, Parallèle Sud. Auparavant, elle a travaillé comme journaliste dans différentes publications en ligne puis pendant près de quatre ans au Quotidien de La Réunion. Elle entend désormais mettre en avant les actions de Réunionnais pour un monde résilient, respectueux de tous les écosystèmes. Elle voit le journalisme comme un outil collectif pour aider à construire la société de demain et à trouver des solutions durables.

Sur le même thème