Cinéma et action pour la justice sociale

Festival du film citoyen

LE FESTIVAL DU FILM CITOYEN PRÉSENTÉ PAR SES ORGANISATEURS

De nombreux festivals de films voient le jour à La Réunion, quelle est la singularité du Festival du Film Citoyen des 3-4-5 juin au Port ?

Ce festival a pour vocation de mettre à l’honneur l’action collective citoyenne telle qu’elle se pratique à La Réunion avec les collectifs et associations qui luttent au quotidien au niveau social, culturel et environnemental en projetant des films d’auteur de qualité et dont la programmation est souvent trop restreinte sur l’île. Il a lieu au Port au coeur d’une cité elle-même reconnue historiquement pour ses combats sociaux et pour ces aménagements paysagers. Ce festival est aussi l’occasion de faire vivre le Cinéma Le Casino qui sera bientôt rénové et d’installer un « Village de stands associatifs » à La Friche tout nouvellement réaménagée.

Ce Festival est organisé par trois associations Attac Réunion /Ciné d’Iles/ La Lanterne magique en partenariat avec la Ville du Port. Des projections pour les scolaires et les jeunes de la Mission locale sont organisées avec la municipalité du Port. Des projections « hors les murs » du festival ont lieu à Saint-Paul dans les quartiers.

En avril 2019 (dernière édition avant la crise Covid) ce festival a connu un gros succès populaire avec plus de 2500 entrées.  Cette année l’accent sera mis sur la Démocratie et la Citoyenneté en relation avec la période que nous vivons, entre l’élection présidentielle et les législatives. Les temps forts présenteront la situation des femmes précarisées au travail telles que les aides à domicile avec « Debout les femmes ! » de François Ruffin et Gilles Perret ou les soignantes avec le remarquable film de Catherine Corsini« La Fracture » qui nous entraîne parallèlement dans le mouvement des Gilets jaunes. Le militantisme grandissant de la jeunesse au niveau social et climatique avec « L’époque » de Matthieu Bareyre sera également mis en avant.

Et le cinéma réunionnais comment a-t-il sa place dans ce festival ?

Le Festival du Film Citoyen a décidé de mettre aussi à l’honneur les films réunionnais avec son film d’ouverture « Lèv la tèt dann fenwar » d’Erika Etangsalé qui sera suivi d’un débat sur la situation du cinéma réunionnais.  Il présentera en prolongement des courts métrages réunionnais en première partie de longs métrages, et un film, « Graines d’espoir », réalisé par des jeunes réunionnais (scolaires et apprentis) en co-réalisation avec Pierre Beccu qui sera présent pour le festival. Enfin, l’océan Indien sera présent avec le film du réalisateur malgache Lova, « Aza Kivy », sur la lutte d’un village de pêcheurs face aux pillages des ressources des transnationales.

Mais en quoi ce Festival est-il vraiment citoyen ?

Trois ronkozé / ateliers seront organisés le samedi 4 juin de 13H à 15H à La Friche. Ils seront ouverts à toutes et tous, nul besoin d’être militant bien au contraire, ils réuniront plus de 15 collectifs et associations, activistes et acteurs de terrains. Ils porteront sur « Démocratie et citoyenneté », « Planté pou manzé / autonomie alimentaire »,  « Reliance ».

Une restauration traditionnelle saine y sera proposée sur place dans le respect de notre environnement. Cet évènement se veut festif, convivial et bien sûr participatif.

Le festival ira également vers le public en posant son écran gonflable et son projecteur sur le terrain de foot de l’Eperon le mardi 7 juin à 18H30 en partenariat avec la Mairie de St Paul (« Graines d’espoir »), ainsi qu’à la Raffinerie le 10 juin à 19H00 (« Debout les femmes ! »)

Citoyen et militant, quelle différence ?

En fait ce Festival ne se réduit pas à un évènement dans l’année mais il se développe toute l’année par des interventions régulières, par des projections de films citoyens. Il est aussi porté par des associations qui agissent au quotidien dans les domaines culturels (éducation à l’image, diffusion de films locaux …), sociaux et environnementaux par les trois associations organisatrices Attac Réunion /Ciné d’Iles / La Lanterne magique et la quinzaine de collectifs partenaires. Cinéma et action vont ensemble, par des films d’auteur et des actions collectives en devenir, pour défendre plus de justice sociale et prendre en compte l’urgence climatique. Emancipation et plaisir font bon ménage, ils sont tellement nécessaires pour rester forts dans la période actuelle !

A propos de l'auteur

Vous pouvez aimer ceci