Chorale Manapany ... pour accroche

[Éducation] Les élèves choristes se souviennent…

UN CD « MARMAY Y CHANT’NOT’ ILE » EN 2010, LES ANCIENS ELEVES SE RETROUVENT DOUZE ANS PLUS TARD…

En 2010, les élèves d’une classe de CM1 de l’Ecole Les Bougainvilliers à Petite Ile ont enregistré un CD de chansons créoles. Ils ont souhaité se revoir. Le dimanche 31 juillet ont eu lieu les « retrouvailles ». 

L’idée avait été lancée par quelques jeunes en 2010, pour marquer le dixième anniversaire de la sortie de leur CD. Mais entre-temps, la crise Covid est passée par là ! Après bien des changements, la date du 31 Juillet de cette année a donc finalement été retenue. La salle Le Poivrier de Grande Anse a été mise gratuitement à disposition par la ville, par l’intermédiaire de l’Amicale de l’Ecole, qui, en 2010, était le support budgétaire de ce très gros projet. La nouvelle présidente, ancienne élève de l’école, était présente au moment de l’apéritif qui a duré, duré… 

Treize titres de chansons créoles très connues figuraient sur le CD, enregistré au studio Oasis à La Rivière Saint Louis, avec les Pat’Jaunes, Frédéric Joron, et un enseignant à l’accordéon. Plusieurs émissions télé (passage au JT de Réunion la 1ère (visionnez la vidéo), Par lé o par lé ba présenté par Gilles Malet (visionnez la vidéo) et plusieurs articles de presse avaient salué ce beau projet. Au final, deux beaux concerts à la salle Le Fangourin de Petite-Ile et surtout plus de deux mille CD pressés et vendus, dont un nombre important à la Saga du Rhum. Un succès assez inattendu ! 

sur la scène du Fangourin
En concert à la salle Le Fangourin de Petite-Ile

Fort de ce succès et de la manne financière représentée par la vente, les enseignants ont décidé de suivre les élèves en CM2, avec à la clé un nouveau projet musical pour le 30e anniversaire de la disparition de Georges Brassens (visionnez la vidéo). Mais aussi une animation cabaret chez les Pat’ Jaunes et une classe découverte de dix jours à Cilaos tous frais payés, avec randonnées, nombreuses visites, soins à l’établissement thermal… Deux tiers des élèves ont même gravi le col du Taïbit ! Il y avait donc beaucoup de souvenirs à partager, en partie rappelés via une longue vidéo mêlant émissions télés, photos et enregistrements musicaux. 

choristes au sommet du col du Taïbit en 2011
Au sommet du col du Taïbit en 2011.

Tous ont gardé des souvenirs émus

Entre les nombreux élèves qui habitent en métropole, qui y travaillent où y étudient, et d’autres absents … pour cause de travail (ah le travail le dimanche !), ils étaient tout de même une bonne quinzaine présents, accompagnés de nombreux parents qui avaient été très actifs sur les différents projets menés pendant les deux années. Plusieurs jeunes sont mariés, ont des enfants, tous étudient ou travaillent. Preuve que l’école, ça sert encore à quelque chose ! Tous bien sûr ont gardé des souvenirs émus de ces deux années, de leurs enseignants, de Dominique, leur chef de choeur. Les regards et les échanges en disaient longs ! 

Tous ou presque ont participé à la préparation de la salle, au rangement, aux achats, et ont rechanté, avec leur enseignant à l’accordéon… Frédéric, un papa, s’était chargé de préparer gracieusement les délicieux carris poulet et poisson (il y a passé son samedi !). Et le pâtisser a préparé un superbe gâteau pour l’occasion !

Choristes un gâteau de circonstance !
Un gâteau de circonstance !

Chacun conservera précieusement en mémoire les moments passés ensemble, et tous, y compris les absents, pourront (re)visionner la longue vidéo qu’ils recevront via we transfert. Au moment de se séparer, on évoque l’idée de se revoir sur un pique-nique par exemple.

Dominique Blumberger

Quelques réactions

Olivier : « C’est super de se revoir après si longtemps, un vrai plaisir ! »

Kendy : « Ca fait bizarre de se revoir, on a beaucoup changé ! »

Lisa : « Vraiment trop contente de voir ce que chacun est devenu ! »

Valentin : « Ca fait tellement longtemps… C’est vraiment super de pouvoir nous revoir. »

A voir dans cette vidéo : 1. extrait JT Réunion la 1ère, 2. extrait par lé o par lé ba, 3. extrait concert Brassens juin 2011.

Parallèle Sud est un nouveau média réunionnais, indépendant. 🌾 Il a vocation à vivre uniquement des dons de ses lecteurs. Pour contribuer à son existence pérenne, vous pouvez faire un don ponctuel ou mensualisé, du montant que vous voulez. Ce don est défiscalisable à 66%. ⬇️

A propos de l'auteur

Sur le même thème