Fusion Casud-Civis : la seule option légale pour le Grand Sud

Piton des Neiges vue de La Réunion avions ulm

LIBRE EXPRESSION

La loi NOTRe (Nouvelle Organisation Territoriale de la République) a instauré un Schéma Départemental de Coopération Intercommunale (SDCI) élaboré et approuvé par une Commission Départementale de Coopération Intercommunale (CDCI) composée d’élus locaux et présidée par le Préfet de La Réunion.

Seules les évolutions préconisées dans ce SDCI sont légalement possibles. Tout ce qui n’y figure pas expressément est donc illégal.

Adopté en 2011, puis en 2016, le SDCI prévoit uniquement, depuis plus d’une dizaine d’années, la fusion des deux communautés d’agglomération existantes sur le bassin de vie du Sud de La Réunion, dans un objectif de mutualisation des moyens matériels, humains et financiers, d’optimisation et de rationalisation des services publics, de réalisation d’économies d’échelle afin d’éviter des hausses d’impôts, taxes et redevances (ce qui va dans le sens du pouvoir d’achat des familles).

Cette fusion devait se faire au plus tard en 2020, mais le Maire du Tampon et Président de la CASUD refuse aveuglément cette option.

Ainsi, tout projet d’intercommunalité autre qu’une fusion de la CASUD et de la CIVIS sur notre territoire du Grand Sud ne serait à ce jour que rêve et/ou mensonge, parce que tout simplement « hors la loi ».

La CDCI devrait se réunir au second semestre 2022 pour élaborer un nouveau schéma : je serai vigilante pour veiller à ce que l’objectif exclusif d’une fusion CASUD-CIVIS soit maintenu, et que la concrétisation de l’intercommunalité du Grand Sud se fasse d’ici 2026, conformément à mon programme de députée de la 3ème circonscription qui a été approuvé en juin dernier par une majorité d’électeurs notamment tamponnais.

Nathalie Bassire

Chaque contribution publiée sur le média nous semble répondre aux critères élémentaires de respect des personnes et des communautés. Elle reflète l’opinion de son ou ses signataires, pas forcément celle du comité de lecture de Parallèle Sud.

A propos de l'auteur

Vous pouvez aimer ceci