[Kiltir] Mazinasyon Franswa Sintomer

Franswa Sintomer

OMAZ

En parallèle de la fête de la Salette, à Saint-Leu, un événement plus discret s’est tenu le dimanche 18 septembre 2022. Au pied de la montagne, au Four Mao, les participants ont afflué pour une journée joyeuse : l’hommage au défenseur de la culture et de la langue, Franswa Sintomer.

Four Mao, Saint-Leu. C’est le dimanche 18 septembre, la chaleur commence à rentrer. L’association Mouvman Lantant koudmin (MLK) a choisi ce jour pour rendre hommage à son fondateur, Franswa Sintomer. Un père, un frère, un défenseur de la langue et de la culture créole, des tisanes, un zarboutan. « Astèr, nous aroz le pié d’bwa, nou antretyin », souligne Sharl Sintomer. Depuis la première édition de l’événement en 2014, à la mort du militant, l’organisation s’est rôdée avec un pôle de bénévoles en cuisine, un pôle musique qui a concocté une belle programmation musicale ouverte aussi aux non-inscrits. La fréquentation aussi s’est renforcée, malgré le covid qui a empêché l’événement ces deux dernières années.

« Franswa c’était un vrai touche-à-tout. Il a toujours eu cette volonté de faire par nous-mêmes, par nos propres moyens, sans être assujettis, ou redevable à quiconque », raconte encore son frère, Sharl, à ses côtés à Paris dans les années 80. C’était l’époque où ils menaient leurs premiers cours de créole dans la capitale, ils écrivaient des textes anti-racistes, des textes pour défendre l’égalité chantés ensuite en maloya. Cette époque encore où ils ont créé le Group Kiltirel Rényoné (GKR), devenu MLK par la suite. Hors des sentiers battus, hors de l’administration, des chemins traditionnels. C’était avant que Franswa ne lance le journal entièrement écrit en créole « Nou Rényoné Koméla ». Avant qu’il ne rentre à la Réunion pour tenter de sensibiliser les Réunionnais à la beauté de leur langue. Un très beau reportage de Réunion la 1ère retrace le parcours de Franswa Sintomer.

L’association MLK sera présente ce week-end au Salon de l’identité réunionnaise au Colosse à Saint-André. L’occasion de feuilleter le dictionnaire réalisé par Franswa Sintomer ou sa méthode d’apprentissage de l’écriture du créole réunionnais en KWZ.

Texte : JSG

Vidéo : Maniel Nativel

A propos de l'auteur

Jéromine Santo Gammaire

En quête d’un journalisme plus humain et plus inspirant, Jéromine Santo-Gammaire décide en 2020 de créer un média indépendant, Parallèle Sud. Auparavant, elle a travaillé comme journaliste dans différentes publications en ligne puis pendant près de quatre ans au Quotidien de La Réunion. Elle entend désormais mettre en avant les actions de Réunionnais pour un monde résilient, respectueux de tous les écosystèmes. Elle voit le journalisme comme un outil collectif pour aider à construire la société de demain et à trouver des solutions durables.

Vous pouvez aimer ceci