La gentrification à la Réunion, parkoman i ariv ? :  (2è partie)

L'Eko la Ravine

L’EKO LA RAVINE

Inndé chiffre

Entre 2012 et 2016 (d’après l’INSEE), 11400 personnes en moyenne i sava instal azot an Frans (dont 30% de jeunes) é na 10300 i instal azot la Rénion chaque année. Dans se 10300 qui ariv, nana in quart lé né à la Rénion é su 5900 actifs qui rentre, 4 sur 10 (40%) lé muté par la fonction publique.

5000 natifs i quitte la Rénion et 3000 i revient chaque année

Koman nou interprèt sa ?

Ek 40% de chômage nout péï i ral domoun déor ? soit nana travay pou zot, soit sé bann rotrété ou fonktionèr ?

Ou plutôt sé bann moun i amèn kekshoz mé pa forcément util pou le péï, kom le bien être, coatching, sport nature… ou sinonsa in takon prestation dann lékipman, immobilier, habitat, automobile… na qu’à voir la quantité salons (mariage, zanimo, la maison, séniors…) que nana isi. Larzan i circule bien on diré é na bonpé i manz salad !

Sak lé paradoxal sé que sak i sava pou lé zétud ou pou travay i gagne pa revenir pou la plupart mèm en étant formé et diplômé.

Asterlà mi konpran déjà ke na in mécanisme de remplacement de population ke lé an plas. Lo but : rann anou minoritèr ofiramézir dan nout péï. E an mèm tan, kré zinégalité ek lassistana.

—————————————-

Mwin, mwin lé pa kont domoun déor i instal azot isi. E ma na rien kont zot. Dayèr kisa lété pa fier d’avoir in zorey pou gendre ou belle fille dan son famiy? Zorey lavé linstruction, larzan é le prestige.

Nana osi sak lé respectueux de nout tradition, ke i mélanz ek la population, zorey de cœur nou va dir. E dayèr mi voit pa poukoué, é parkoman nou pé ampesh la libre circulation dann térritoire fransé.

Mé kan in moun i vien instal ali si, ek larzan an poundiak, kan li viv an komunauté ek son bann, pou fane son kultur déor, kan li suport pa nout kultur é tradition, kan li vien pou exploite nout rishès, ke li koup dovan kréol (lobbying) ke li okup la plupart bann post d’encadrement et de direction dan nout société… Mi di là, na in malaise. Si an plis ke sa, li mépriz anou…

Mwin mèm la fé lexpérience. Sertin bon kamarad zorey (fonktionèr) ke mi té fréquente an frans, kan lariv isi lété pi lo mèm moun. Son capacité financier ek son nouvo statut i fé ke son système de valeur ek son vision i change. Son but la plupart du temps sé ramas larzan pou artourne ek in bon magot dan son péï.

Somèn prochaine, conséquences et solutions ?

Narvu

Georges Ah-Tiane

Eske mi devien parano, eske mwin lé racist ?

A propos de l'auteur

Vous pouvez aimer ceci