[Lecture] « Le gosse » de Véronique Olmi

« Le gosse » de Véronique Olmi

« Le gosse » de Véronique Olmi — Éditions Albin Michel

On ne sort pas indemne d’un roman aussi fort. Véronique Olmi nous raconte l’histoire d’un gosse, Joseph, orphelin, finalement confié à l’Assistance Publique dans la période de l’entre-deux guerres. 

Après avoir connu la prison, il vit l’horreur dans la colonie pénitentiaire de Mettray. Il s’agit bien de conditions carcérales, et même bien pires ! Au-delà de journées de travail infernales, il y connaît l’horreur la plus abjecte : des coups, des humiliations, des sévices sexuels, des tortures de toutes sortes, une peur et une angoisse permanentes. L’auteure dépeint cet univers sans aucune concession, dans sa « brutalité » la plus bestiale, à partir de sources historiques vérifiables, notamment celles d’un journaliste de l’époque, Alexis Danan, qui a mis au jour ces pratiques au moment du Front Populaire. 

Lueurs d’espoir avec la découverte de son premier amour avec Mathias, un autre enfant du bagne, et les plaisirs liés à la musique. Joseph finira par intégrer la fanfare du camp au cornet, et sera repéré pour jouer dans un grand cirque, et dans des salles de spectacles à Paris, ville qu’il a quittée à l’âge de huit ans quand sa grand-mère a été internée. 

Nous avons tous été enfants, nous avons pour beaucoup des enfants, imaginer de tels traitements, une telle perversité de la part des « gaffes » (ces adultes qui considéraient ces enfants pas même comme des animaux), se dire que l’Etat qui savait a couvert ces faits, c’est bouleversant, ça laisse sans voix. 

Même si bien sûr il s’agit d’une fiction, nous découvrons une autre part très sombre de cette période de l’entre-deux guerres, somme toute assez méconnue, dont, dans tous les cas, je n’avais jamais entendu parler.   

Dominique Blumberger

Le coin bibliothèque

Cette rubrique s’adresse à vous lecteurs. Quelles que soient vos lectures !

Vous avez aimé un roman, une BD, un album de jeunesse… N’hésitez pas à partager ! L’écrivain peut être local, français ou étranger. Si vous êtes écrivain, vous pouvez vous-même présenter votre ouvrage. 

Il ne s’agit pas ici de résumer un livre mais plutôt d’exprimer un avis, un ressenti, des émotions… D’écrire en fait pourquoi l’ouvrage vous a conquis.

Vous pourrez joindre à votre envoi une photo de la 1ère de couverture. Merci d’envoyer vos contributions à l’adresse suivante : [email protected]

A propos de l'auteur

Vous pouvez aimer ceci