[3ème circonscription] Les candidats répondent à nos questions

ELECTIONS LEGISLATIVES

Cette page sera complétée chaque vendredi jusqu’à l’élection des 12 et 19 juin prochain, au rythme de l’envoi des vidéos des candidats.

Un député sert avant tout à légiférer : à écrire des lois nationales. C’est la majorité élue à l’Assemblée qui pourra décider si, oui ou non, le gouvernement qui en découlera, fixera l’âge de la retraite à 65 ans, ou non. Ce sont les députés qui fixeront les grandes orientations de la politique de la France dans les cinq prochaines années.

Parallèle Sud a donc décider de recentrer le débat sur les enjeux législatifs à venir. Nous avons arbitrairement sélectionné onze questions :

1 Pour ou contre la retraite à 65 ans ?

2 Pour ou contre une allocation mensuelle de 1 000€ par étudiant ?

3 Pour ou contre le Smic à 1 400€ net ?

4 Pour ou contre 20 heures de travail obligatoire pour les allocataires du RSA ?

5 Pour ou contre la légalisation du cannabis ?

6 Pour ou contre la régularisation des sans-papiers ?

7 Pour ou contre le port du voile dans la rue ?

8 Pour ou contre le créole à l’école ?

9 Pour ou contre le shimaoré à l’école ?

10 Votre principale mesure pour sauver la planète ?

11 Dans quel groupe politique siégerez-vous à l’Assemblée nationale ?

Voilà les réponses…

L’état des forces en présence

La 3ème circonscription regroupe quatre communes : Le Tampon, Cilaos, l’Entre-Deux, la Rivière.

Il s’est fait attendre. Le fils de TAK, Patrice Thien-Ah-Koon, a finalement annoncé sa candidature le 23 mai. Le chef d’entreprise portera son propre projet, son nom lui servant largement d’étiquette. Il a frappé fort, s’affichant aux côtés de son père, maire du Tampon, Juliana M’Doihoma, la maire de Saint-Louis, et le maire de Cilaos, Jacques Técher. Cela fait peu de doutes : le soutien de trois maires sur les quatre que compte sa circonscription devrait le placer dans le peloton de tête de ce scrutin.

Nathalie Bassire, la députée sortante et opposante déterminée de TAK au conseil municipal et à la Casud, a été lâchée par le parti Les Républicains. Elle était pourtant la référente de Valérie Pécresse à La Réunion. Elle se trouve isolée, obligée de se réinventer. Le maire de l’Entre-Deux, Bachil Valy, qui a mené la campagne d’En Marche aux présidentielles, pourrait pâtir de l’impopularité du président.

La France insoumise aura deux candidats en lice : Alexis Chaussalet (investi) et Rémy Bourgogne. Le premier est également l’attaché parlementaire de la députée Karine Lebon, il est soutenu par la France insoumise mais aussi par Huguette Bello (Pour La Réunion). Jean-Jacques Vlody, ancien député sous François Hollande, fait son retour, mobilisé par le parti socialiste.

Raphaël Dijoux, travailleur social, s’est déjà présenté aux élections départementales de 2015 sur le Tampon et aux législatives de 2017. Pour ces élections, il arborera l’étiquette écologiste, tout en ne niant pas ses affinités avec le programme de la France insoumise. De son côté, le PCR décide de placer sur la course à la députation Aurélie Vigne, infirmière libérale. Lutte ouvrière investit un novice en politique : Yves Thébault.

Antoine Fontaine (Vivre la Réunion) est l’ancien attaché parlementaire d’André Thien-Ah-Koon avec lequel il s’est par la suite fâché. Il s’est déjà lancé dans les législatives en 2017. Au centre, Didier Técher sera lui aussi sur la ligne de départ.

Enfin, le Rassemblement national, fort de ses scores dans les hauts présente une « forte gueule » en la personne de Didier Hoareau. Il s’est fait remarquer lors du mouvement des Gilets jaunes mais aussi à la tête des transporteurs militant pour la construction de la digue de la NRL. Il a été condamné pour abus de biens sociaux. C’est un proche du transporteur Jonathan Rivière (référent local RN). De son côté, le parti des Patriotes présente la candidature de Sandrine Moukine.

JSG

Les candidats de la 3ème circonscription :

Aurélie Vigne (communiste), Rémy Bourgogne (France insoumise), Raphaël Dijoux (écologie), Bachil Valy (Renaissance, ex la République en marche), Sandrine Moukine (les Patriotes), Didier Hoareau (Rassemblement national), Nathalie Bassire (divers droite), Antoine Fontaine (Vivre la Réunion), Yves Thébault (Lutte ouvrière), Didier Técher (sans étiquette), Alexis Chaussalet (Nupes), Patrice Thien-Ah-Koon (divers droite), Jean-Jacques Vlody (Parti socialiste).

Parallèle Sud est un nouveau média réunionnais, indépendant. 🌾 Il a vocation à vivre uniquement des dons de ses lecteurs. Pour contribuer à son existence pérenne, vous pouvez faire un don ponctuel ou mensualisé, du montant que vous voulez. Ce don est défiscalisable à 66%. ⬇️

A propos de l'auteur

Sur le même thème