Lettre de doléances sur Mayotte

[LIBRE EXPRESSION]

Monsieur, le ministre de l’outre mer, j’attire votre attention sur les barbaries qui persistent sur mon île Mayotte, 101ème département français.

Il y a 10 jours, mon oncle a été assassiné par  arme blanche , mon père a failli être égorgé.

Tous les jours ma famille vit la terreur et l’horreur sur notre territoire qui fait 375 km carrés. Mayotte ne fait même pas la taille d’une agglomération. 

Merci Monsieur, le ministre de nous considérer comme des humains et de mettre fin à ce fléau car même les policiers sont agressés. 

Alors je vous prie au nom de l’humanité et du peuple mahorais de mettre fin à leur calvaire.

Chakila Yssouf

Chaque contribution publiée sur le média nous semble répondre aux critères élémentaires de respect des personnes et des communautés. Elle reflète l’opinion de son ou ses signataires, pas forcément celle du comité de lecture de Parallèle Sud.

A propos de l'auteur

Vous pouvez aimer ceci