[Musique] EMA pas fini chanter

Les élèves de la filière professionnelle de l'Ecole des musiques actuelles (EMA) se mobilisent pour sauver leur formation.

L’AVENIR DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE MENACE

Visitez avec nous les locaux de l’Ecole des musiques actuelles (EMA) à la Pointe des châteaux (Saint-Leu). Ce mercredi 26 octobre 2022, les étudiants de la formation pro préparaient leurs pancartes pour le kabar de ce jeudi devant la Préfecture. Les 33 élèves sont mobilisés depuis le début de la semaine contre la fermeture de leur filière au sein de l’EMA après le retrait des financements de Pôle Emploi.

L’Ecole des musiques actuelles a été ouverte en 2012. C’est la seule école de musique qui délivre un diplôme sur l’île. Sans cette formation, certains seraient contraints de faire leurs études en France, d’autres y renonceraient. Ils espèrent une mobilisation des institutions pour trouver les fonds nécessaires et sauver la formation.

Ce jeudi 27 octobre, une délégation a été reçue en Préfecture mais aucune réponse n’a été apportée. Les artistes en formation au sein de l’EMA appellent à un nouveau rassemblement. Ce sera ce dimanche 30 octobre à 14h devant la Préfecture accompagnés du roulèr, de la guitare et autres instruments.

A propos de l'auteur

Jéromine Santo Gammaire

En quête d’un journalisme plus humain et plus inspirant, Jéromine Santo-Gammaire décide en 2020 de créer un média indépendant, Parallèle Sud. Auparavant, elle a travaillé comme journaliste dans différentes publications en ligne puis pendant près de quatre ans au Quotidien de La Réunion. Elle entend désormais mettre en avant les actions de Réunionnais pour un monde résilient, respectueux de tous les écosystèmes. Elle voit le journalisme comme un outil collectif pour aider à construire la société de demain et à trouver des solutions durables.

Vous pouvez aimer ceci