[5ème circonscription] Les candidats répondent à nos questions

ÉCOUTEZ LES RÉPONSES DE JEAN-HUGUES RATENON ET MARTINE DIJOUX

Un député sert avant tout à légiférer : à écrire des lois nationales. C’est la majorité élue à l’Assemblée qui pourra décider si, oui ou non, le gouvernement qui en découlera, fixera l’âge de la retraite à 65 ans, ou non. Ce sont les députés qui fixeront les grandes orientations de la politique de la France dans les cinq prochaines années.

Parallèle Sud a donc décider de recentrer le débat sur les enjeux législatifs à venir. Nous avons arbitrairement sélectionné onze questions :

1 Pour ou contre la retraite à 65 ans ?

2 Pour ou contre une allocation mensuelle de 1 000€ par étudiant ?

3 Pour ou contre le Smic à 1 400€ net ?

4 Pour ou contre 20 heures de travail obligatoire pour les allocataires du RSA ?

5 Pour ou contre la légalisation du cannabis ?

6 Pour ou contre la régularisation des sans-papiers ?

7 Pour ou contre le port du voile dans la rue ?

8 Pour ou contre le créole à l’école ?

9 Pour ou contre le shimaoré à l’école ?

10 Votre principale mesure pour sauver la planète ?

11 Dans quel groupe politique siégerez-vous à l’Assemblée nationale ?

Voilà les premières réponses…

Cette page sera complétée chaque vendredi jusqu’à l’élection des 12 et 19 juin, au rythme de l’envoi des vidéos des candidats.

L’état des forces en présence

Jean-Hugues Ratenon s’est imposé à l’Assemblée nationale comme un député emblématique de La France Insoumise mais sa base électorale demeure fragile. Il n’a été élu en 2017 que grâce à la division d’une droite qui voulait régler son compte à l’ancien maire de Bras-Panon, Daniel Gonthier, et grâce au coup de main de feu Jean-Claude Fruteau. La vague Mélenchon risque de s’écraser dans le marais de la 5ème circonscription tant le sol est mouvant. Sur la gauche, il sera concurrencé par David Gauvin du Parti communiste réunionnais.

Du côte de la droite, les voix se dispersent entre Laurent Virapoullé, qui reprend le flambeau familial, Stéphane Fouassin, Léopoldine Settama, Marcheuse de la première heure qui avait fait jeu égal avec Jean-Hugues Ratenon au premier tour de 2017, et même de Ridwane Issa dont le parti soutenait Emmanuel Macron il y a un mois…

Quant à l’extrême-droite, il y a un RN qui monte, qui monte, à Salazie, à la Plaine des Palmistes, à Saint-Benoît lors des scrutins présidentiels. Mais rien ne dit que Marie-Luce Brasier, une frontiste de la première heure, va en profiter tant le maire de la Plaine, Johnny Payet semble jouer sur plusieurs tableaux. Porte-parole du RN, il s’affiche aussi aux côtés de Stéphane Fouassin et ne cache pas sa sympathie pour l’Insoumis Ratenon…

F.C.

Les candidats :

Laurent Virapoullé (majorité présidentielle), Léopoldine Settama (Centre), Ridwane Issa (Banian), David Gauvin (PCR), Jean-Yves Payet (Lutte Ouvrière), Martine Dijoux (Les Patriotes), Jean-Hugues Ratenon (Nouvelle union populaire, écologiste et sociale), Stéphane Fouassin (Union des Démocrates et Indépendants), Marie-Luce Brasier (Rassemblement nationale)

Parallèle Sud est un nouveau média réunionnais, indépendant. 🌾 Il a vocation à vivre uniquement des dons de ses lecteurs. Pour contribuer à son existence pérenne, vous pouvez faire un don ponctuel ou mensualisé, du montant que vous voulez. Ce don est défiscalisable à 66%. ⬇️

A propos de l'auteur

Sur le même thème