Appel à projet Terrain Albany : laissons les Saint-Pierrois de choisir !

LIBRE EXPRESSION

 

Lors du conseil municipal du 31 Mai 2022, affaire n°17/801, à l’unanimité nos élus Saint-Pierrois se sont prononcés favorablement pour relancer l’appel à projet sur le terrain/parking « Albany » situé à côté du Conservatoire Régional sur notre front de mer, face aux jardins de la plage.

Ainsi lors d’un premier appel à projet, la mairie avait invité des sociétés à candidater pour y construire un programme immobilier avec hôtel haut de gamme et commerces. Sur 5 sociétés, 3 ont été retenues par une commission composée de représentants de l’Etat, de l’ABF, de personnalités civiles, d’élus et de fonctionnaires qualifiés ! Par chance, la procédure a dû être déclarée sans suite par rapport à l’annulation de l’éco-PLU voté par ce même conseil municipal. La mairie de Saint-Pierre se voit contrainte de relancer l’appel à projet ! 

Encore du béton et des commerces … Là-dessus notre mouvent Saint-Pierre + verte salue la clairvoyante de M. David Khellif, élu de la majorité municipale qui déclarent : 

« Aujourd’hui, peut-on réfléchir autrement dans le nouvel éco-PLU ? Pourquoi ne ferions-nous pas un parc ? La Ville de Saint-Pierre manque de parcs, d’autant plus que ce terrain comporte une réserve d’eau à 3m de profondeur. Vous me direz que les opérateurs ont les moyens de pallier ce problème et qu’il y aurait de la création d’emplois. Nous sommes dans l’ère de l’écologie, le boulevard du Front de mer est mité par les rondavelles et il y a du béton partout. » 

Même si nous rejoignons totalement l’idée d’un espace végétalisé, le choix doit appartenir aux Saint-Pierrois eux-mêmes ! Nous réclamons la mise en place d’une concertation citoyenne qui décidera de l’avenir du terrain « Albany ». 

Comme le Diony park de Saint-Denis, où la Maire Ericka Bareigts a laissé le libre arbitre populaire s’exprimer dans le cadre d’une large concertation citoyenne, à Saint-Pierre nous devrions être capables de faire la même chose … notamment pour le terrain « Albany » ! 

De nos jours où les citoyens exigent de la transparence et expriment leur volonté de participer aux débats et aux prises de décisions, peut-on encore accepter leur mise à l’écart sur de tels projets communaux ? 

En se limitant au choix d’une commission de « grands penseurs » triés sur le volet, doit-on comprendre que nos élus municipaux refusent d’accorder aux Saint-Pierrois le pouvoir de décider eux-mêmes ? 

A l’air des nouvelles technologies de l’information et de la communication où les collectivités proposent la création d’un budget participatif, lancent les consultations citoyennes, rediffusent des débats publics de leurs conseils municipaux ou assemblées plénières … les Saint-Pierrois ne peuvent plus accepter que leur pouvoir citoyen se limite seulement aux élections ! 

Alors Monsieur le Maire Kap ou pas kap de donner la liberté aux Saint-Pierrois de choisir ? 

Emmanuel Doulouma, Responsable de Saint-Pierre + Verte Opposition citoyenne 

Chaque contribution publiée sur le média nous semble répondre aux critères élémentaires de respect des personnes et des communautés. Elle reflète l’opinion de son ou ses signataires, pas forcément celle du comité de lecture de Parallèle Sud.

A propos de l'auteur

Franck Cellier

Journaliste d’investigation, Franck Cellier a passé trente ans de sa carrière au Quotidien de la Réunion après un court passage au journal Témoignages à ses débuts. Ses reportages l’ont amené dans l’ensemble des îles de l’océan Indien ainsi que dans tous les recoins de La Réunion. Il porte un regard critique et pointu sur la politique et la société réunionnaise. Très attaché à la liberté d’expression et à l’indépendance, il entend défendre avec force ces valeurs au sein d’un média engagé et solidaire, Parallèle Sud.

Vous pouvez aimer ceci