De la main à la main, pour rafler des voix

Une distribution de tract qui me donne, et me laisse, cette impression que le mal et le malheur circulent en misouk.

Pourtant, l’adhésion au RN s’expose, aujourd’hui, de plus en plus, sans honte. Alors, pourquoi cette sensation de malaise et de mal être à la réception de ce tract ? Déjà, le bras levé sur la photo évoque davantage le salut fasciste qu’une main tendue. 

Et puis, le jeune qui me le tend dans ma voiture sur le boulevard sud à Saint-Denis disparaît très vite en ayant à peine eu le temps de scander « po le changement ! », comme si lui-même était mal à l’aise avec ce qu’il tendait sur la voie publique.

Ensuite, quand je vois les messages du tract : une immédiate sensation d’immondices (traduit familièrement par « tas de merde ») inattendues et insupportables. A ce moment je regrettais presque qu’il n’y ai les embouteillages monstrueux habituels juste pour avoir le temps d’aller dire au jeune distributeur que ce qu’il distribuait était de la merde. 

Je ne sais pas comment c’est possible, mais s’ils distribuent ces tracs, c’est qu’ils espèrent une adhésion massive à ce qui y est écrit. 

Sur ce tract, ce qui est proposé dans la colonne de gauche existe déjà, comme le bouclier tarifaire dont le NFP propose le renforcement. Ce qui est proposé dans la colonne de droite n’est pas souhaitable pour la bonne santé de l’île. Car, libéraliser la terre pour multiplier les constructions met en peril la production alimentaire locale. A moins de vouloir manger dans 10 ans des carry de clous, des soupes de ciment et des brédes-la-tolle,  il serait temps de se rappeler que le manger vient beaucoup de la terre justement.

Ensuite ce qu’il rapporte du programme du NFP est hallucinant de bêtise. Et de mensonges.

Si j’avais le temps de rire de cet encadré de conneries, je demanderais à ce candidat où il a vu ce qu’il écrit être dans le programme du NFP, et qu’est ce qu’il propose alors pour changer de sexe en mairie autrement que par déclaration : montrer son zizi de garçon? ou sa zizi de fille ? Où a-t-il vu que la gauche veut ouvrir les frontières aux immigrés, où encore a-t-il vu que les impôts allaient augmenter pour les classes moyennes ? Sauf à considérer qu’un milliardaire appartient à la classe moyenne ? Si ce n’est dans son imagination, ce n’est en tout cas dans le programme d’aucun parti de gauche. 

Pour finir, le « je » « je » « je » de son trac montre qu’il ne sait peut être pas qu’il ne s’agit pas d’élection municipale (et encore ! dans les mairies aussi, il s’agit d’élire une équipe et non un maitre décisionnel).

Peuple réunionnais, dont j’en suis, ok pour le ras le bol des politiciens hors-sol, mais attention aux politiciens qui font croire qu’ils sont dans ce « nous » du nous « dans le rouge dés le 10 du mois ».

Kala Livalisse.

Chaque contribution publiée sur le média nous semble répondre aux critères élémentaires de respect des personnes et des communautés. Elle reflète l’opinion de son ou ses signataires, pas forcément celle du comité de lecture de Parallèle Sud.

+

Track de la main à la main

A propos de l'auteur

Kozé libre

A Parallèle Sud nous nous faisons un devoir de libérer la parole, de la partager, sous quelque forme que ce soit (texte, vidéo, son, BD...). Chaque lecteur peut être acteur et créer l'information. Celle-ci est relue par le comité de lecture de Parallèle Sud avant d'être publiée dans la Libre expression.