Noir et Blanc : une exposition d’artistes réunionnais à Marseille

La Réunion et Marseille sont des terres d’accueil cosmopolites, véritables lieux de transits et d’échanges avec le continent africain. A La Réunion, le terme Kaf désigne par extension de son sens originel l’homme noir, les non- blancs, l’étranger. Si la feuille de papier reste associée au blanc, l’homme occidental prend des couleurs exotiques selon son ancrage dans d’autres latitudes. Il devient alors lui même l’étranger à travers les noms de zoreil, vaza, toubou.

Loin d’une vision manichéenne, l’exposition Noirs et Blancs proposent les visions du monde complexes, nuancées et baignées par l’émotion. A travers les propositions graphiques, les lignes, les formes et les masses se rencontrent, se mélangent, s’affrontent faisant échos aux échanges et aux relations humaines dans ces deux territoires du Sud.

Le noir et le blanc évoquent l’essence de la trace graphique sur le papier et pose des questions de société comme l’étranger, les migrations, le décolonialisme ou les antagonismes divers.
C’est ainsi un nouveau récit qui, au-delà de la notion d’anthropocène, reconstruit celle des rapports des territoires Nord et Sud.

Cette exposition consacrée au dessin poursuit l’action de La Vitrine et son évènement Tropical Drawing qui présente le dessin, première forme d’expression sous toutes ses facettes au sein de la première ville de France.
En 2023, c’est dans le quartier du Panier que la nouvelle Galerie des Augustines devient le territoire où transitent les artistes de La Réunion et des Sud.

Ce sont au total treize artistes de La Réunion ou tissant des liens avec Marseille et sa région qui seront présentés : François Louis Athenas, Julie Bernard, Rung-Tsu Chang, Mélanie Chevallier, Félix Duclassan, Fabien Granet, Amélie Joos, Anne Lacouture, Freddy Leclerc, Luko, Henri Maillot, Masami, Pandakroo.

Julien Aure

A propos de l'auteur

Kozé libre

A Parallèle Sud nous nous faisons un devoir de libérer la parole, de la partager, sous quelque forme que ce soit (texte, vidéo, son, BD...). Chaque lecteur peut être acteur et créer l'information. Celle-ci est relue par le comité de lecture de Parallèle Sud avant d'être publiée dans la Libre expression.