[Politique] De l’antisocial sous le verni

DÉCRYPTAGE DU PROGRAMME DU RASSEMBLEMENT NATIONAL

À quelques jours des législatives anticipées, le Rassemblement National a communiqué les grandes lignes de son programme. Bien que depuis plusieurs années ce parti “normalisé” œuvre à afficher des convictions sociales, son programme tend davantage à son contraire. Explications.

Rappelons que ce parti politique met l’accent sur plusieurs points clés visant à protéger les intérêts des Français, en particulier ceux des classes populaires et moyennes.

Les mensonges de Jordan Bardella

Voter pour un parti politique, c’est avoir confiance dans son discours, ses propositions. Entre la campagne des européennes et celle des législatives Jordan Bardella s’est illustré par des propos mensongers.

Quelques exemples ci-dessous :

Exemple 1 : Jordan Bardella prétend être engagé pour faire baisser les factures d’électricité :

Jordan Bardella a déclaré : « je défends la sortie des règles européennes de tarification de l’électricité ». Il prétend agir contre l’explosion des factures d’électricité, lesquelles ont bondi de 45% en deux ans en raison d’un système absurde et cruel : le marché européen de l’électricité. Pourtant, le Rassemblement national a refusé de voter la proposition portée par la France insoumise de sortir du marché de l’électricité, au Parlement européen. Il propose maintenant une baisse de la TVA à 5,5 % sur les énergies. C’est donc un revirement à 180 °.

Exemple 2 : Bardella prétend que le coût de l’immigration pèserait sur notre modèle social

Jordan Bardella a déclaré que « l’immigration massive incontrôlée est une menace pour nos comptes publics ». C’est faux ! L’immigration a en fait un effet positif sur les finances publiques. Ce que les migrants paient en impôts et cotisations sociales est largement supérieur à ce que beaucoup d’entre eux reçoivent. L’Institut La Boétie l’a démontré dans une note accessible juste ici

Exemple 3 : Bardella prétend que « régulariser les travailleurs sans papiers crée les conditions d’un tirage des salaires vers le bas »

C’est faux. Au contraire : en garantissant à tous les travailleurs de meilleures conditions de travail, la protection par le Code du travail et les conventions collectives, service est rendu à tous les travailleurs. Les exemples sont légion. En Espagne, la régularisation de 600 000 travailleurs sans-papiers en 2008 leur a permis de négocier des salaires en moyenne 20% plus élevés. Régulariser les sans-papiers, c’est tirer vers le haut les salaires et les conditions de travail de tout le monde. C’est une vision cynique que de souhaiter des sans-papiers pour diminuer le coût salarial et s’affranchir du droit du travail.

Exemple 4 : Bardella prétend défendre le patriotisme économique

« Je veux le patriotisme économique, que ceux qui produisent français puissent avoir une priorité sur les marchés français », a déclaré Jordan Bardella. Pourtant, au Parlement européen, il siège dans un groupe qui vote pour les accords de libre-échange.

Les exemples sont nombreux et ont le mérite de démontrer trois choses. D’abord, le Rassemblement National n’hésite pas à s’affranchir de la vérité. Ensuite, la réalité de leur action est très libérale, pas du tout sociale. Enfin, la triste réalité c’est qu’il s’agit d’un parti qui cible les étrangers au détriment des vrais responsables de la situation économique et sociale actuelle.

Le programme des législatives

La présentation de la feuille de route du Rassemblement National pour les législatives apporte des éléments importants. Dans les grandes lignes, il s’agit du programme de la dernière présidentielle porté par Marine Le Pen.

Prenons certains des éléments programmatiques.

1 – La protection sociale

Ce que propose le RN :

  • Maintien et renforcement du système de protection sociale français.
  • Augmentation des petites retraites.
  • Abrogation pure et simple de la réforme des retraites d’Emmanuel Macron. Possibilité offerte à ceux qui ont commencé à travailler avant 20 ans de partir dès 60 ans.

Comme on peut le voir ici, dans un premier temps, il s’agit de maintenir et renforcer la protection sociale des Français, pas des citoyens. La différence est de taille car elle exclue de fait toute personne non française. Beaucoup d’étrangers vivant en France sont des salariés et cotisent pour leur protection sociale. De plus, un grand nombre d’étrangers sont légalement sur le territoire et bénéficient de titre de séjour. N’auraient-ils plus droit à une protection ? C’est antisocial.

L’augmentation des petites retraites manque de précision. De quels seuils est-il question ? Quel montant minimum, quel pourcentage d’augmentation ? Un effet d’annonce, sûrement, mais pour un résultat inconnu. À l’Assemblée nationale, le RN a voté contre la revalorisation des petites retraites. N’est-ce pas antisocial ?

Revenir sur la réforme des retraites de Macron, oui ! Mais est-ce revenir à ce qui existait ou bien à une nouvelle réforme, dans quel tempo ? Finalement, fera ou fera pas, on ne sait pas. Pourtant, cela était annoncé comme une mesure phare.

2- Famille

Ce que propose le RN :

  • Augmentation des allocations familiales et introduction de nouvelles aides pour les familles nombreuses.
  • Politique de soutien à la natalité, avec des mesures incitatives pour les familles françaises.

Depuis plusieurs années, ce parti s’affiche comme “protecteur des femmes”. Dans ses éléments programmatiques, la part faite aux femmes se trouvent principalement dans la politique nataliste qu’il souhaite mettre en place. Or c’est précisément une place de femme mère, épouse, au foyer, bien loin de la libéralisation de la femme. C’est donc une vision totalement antinomique qui allie des contraires parfaitement inconciliables.

Au mieux, ces propositions relèvent d’une incohérence, au pire elles reflètent une vision archaïque et illibérale de la femme ce qui, dans un cas comme dans l’autre, annonce un recul social et anti-féministe. Pour rappel, des députés RN ont même voté contre la constitutionnalisation du droit à l’avortement. 

3- Emploi et économie

Ce que propose le RN :

  • Préférence nationale à l’embauche, favorisant les citoyens français pour les offres d’emploi.
  • Réduction de la bureaucratie pour les entreprises afin de favoriser la création d’emplois.
  • Soutien aux PME et à l’artisanat, considérés comme les piliers de l’économie locale.

Ils prétendent augmenter le salaire net en supprimant les cotisations sociales. Mais sans cotisations, pas de droits à la retraite, au chômage ou à l’assurance maladie. À l’Assemblée nationale, le RN a voté contre l’augmentation du Smic, contre l’indexation des salaires sur l’inflation.

Notre pays fait face à un délitement des services publiques. Pourtant le Rassemblement National fait le choix de la privatisation. Les intérêts du privés sont privilégiés à l’intérêt publique.

Privilégier l’emploi aux Français… c’est déjà le cas puisqu’un étranger ne peut pas travailler légalement s’il n’a pas soit un visa ou un titre de séjour, soit un document distinct du document de séjour.

4- Logement

Ce que propose le RN :

  • Accès prioritaire au logement social pour les citoyens français.
  • Construction de nouveaux logements sociaux et réhabilitation des logements existants.
  • Lutte contre la spéculation immobilière pour rendre le logement plus abordable.

L’accès un logement est une difficulté majeure pour beaucoup de citoyens. Rendre l’accès au logement social prioritaire pour les Français peut apparaître comme une idée de bon sens. Cependant, la réalité est double. D’abord parce que le pays manque en quantité de logements sociaux (seulement  15,9 % des résidences principales en France sont des logements locatifs sociaux, au 1er janvier 2023), ensuite par ce que de nombreux Français occupent déjà des logements sociaux. En effet, en 2013, selon les données de l’Insee, les étrangers représentaient 12 % des locataires du secteur social.

Si l’on considère que ces 12% de locations sociales reviendraient à des Français, cela serait de toute façon très insuffisant. De plus, que feraient-ils des locataires exclus ? Il leur faudra un logement. C’est une mesure idéologique, électoraliste et populiste, basée sur du fantasme.

La construction de nouveaux logements ou encore la réhabilitation de certains. C’est extrêmement vague. Combien de logements ? De quelles natures ? Sur quelles périodes ? Avec quels financements ? Oui, c’est une proposition facile et populaire, mais vide et antisociale.

La spéculation immobilière est multi factorielle. Beaucoup d’éléments influent sur les prix : la loi de l’offre et de la demande, les taux de crédits, le volume des surfaces constructibles, les politiques publiques d’aménagement du territoire, et d’autres encore. Donc annoncer lutter contre cette spéculation est là encore facile mais sans aucun apport de solutions concrètes.

5- Sécurité sociale

Ce que propose le RN :

  • Lutte contre la fraude sociale et le détournement des prestations.
  • Révision des critères d’attribution des aides sociales pour s’assurer qu’elles bénéficient aux citoyens français en priorité.

La lutte contre la fraude sociale et le détournement des prestations existe déjà. Dans les CAF, à France Travail (Ex Pôle Emploi), à la Sécurité Sociale. Donc mettre dans le programme une proposition qui est déjà en place relève de l’incompétence… ou bien l’objectif est de faire peur : regarder comme on vous vole.

Au moins, sur la révision des critères d’attributions des aides sociales, le programme reste cohérent : encore pour la préférence nationale. Là encore, que fait-on des étrangers salariés, des porteurs de titres de séjour ? C’est non égalitaire, discriminatoire et injuste. Une personne étrangère présente légalement sur le territoire national ne saurait être moins bien protégée, car ce serait un recul antisocial profond.

6- Handicap et dépendance

Ce que propose le RN :

  • Amélioration des aides et des structures d’accueil pour les personnes en situation de handicap.
  • Renforcement des dispositifs de soutien aux personnes âgées dépendantes, avec une augmentation des aides pour les aidants familiaux.

Les politiques publiques menées depuis plusieurs années à l’endroit des personnes en situation de handicap ou de dépendances sont largement insuffisantes. Les propositions formulées dans le programme sont de nature à améliorer des situations individuelles. Cependant, il n’y a rien concernant les aménagements publiques, l’insertion dans la vie professionnelle, le développement de structures adaptées. C’est extrêmement minimaliste et ne constitue pas une politique.

Au final, c’est bien trop léger pour apporter un progrès social. Mis à part des améliorations à la marge, cela ne changerai rien.

A travers les mensonges et toutes ces propositions programmatiques, nous voyons bien que ce qui est promis, c’est au mieux de ne presque rien changer, au pire des mesures antisociales, libérales. Loin des discours envoutant des plateaux médiatiques, le Rassemblement National n’apporte aucune solution ou réforme claire, complète et socialement efficace. C’est vrai que jusqu’à aujourd’hui ce parti n’a jamais gouverné et que la tentation d’essayer est présente.

Cela reste un parti qui tourne sa veste au gré du vent. Un jour contre l’Euro, un autre pour. Un jour pour le Frexit, un autre contre. Clairement antisémite à l’ère Jean-Marie Le Pen, protecteur des juifs aujourd’hui. Opposé depuis toujours à la droite (trop molle) mais partenaire d’un soir pour les législatives. Pour le respect du droit international mais opposé à la Cour Européenne des Droits de l’Homme (CEDH). Ça donne le tournis !

Restons conscients que dans l’histoire l’extrême-droite a pu arriver au pouvoir par les urnes, par le jeu démocratique. (Hitler, Mussolini). Le fait que l’extrême-droite soit au pouvoir n’est jamais anodin et les conséquences sont rarement positives, y compris pour ses électeurs. La réussite individuelle et collective tient davantage d’une vision commune que de l’ennemi commun qui, un jour, peut être soi.

Jean Fauconnet

+

RN l’antisocial

Oui, le Rassemblement National est antisocial contrairement au discours.

Un programme antisocial

Dans le détail, le programme du RN pour les législatives est totalement antisocial.

Le mensonge social / antisocial

Les mensonges de Bardella sur le plan social avec des conséquences “antisocial”.

Antisocial et RN

A propos de l'auteur

Jean Fauconnet | Reporter citoyen

Engagé depuis de nombreuses années pour le respect des droits, Jean contribue au média Parallèle Sud de diverses façons.