Pour un lycée du tourisme à Petite-Ile

[LIBRE EXPRESSION]

Stéphane Albora a écrit à la présidente de Région. Il plaide pour l’implantation d’un lycée des métiers du tourisme et d’Enseignement Général sur la commune de Petite-Ile. 

Madame La Présidente, 

Dans le cadre des grandes orientations de votre mandature régionale 2021-2028, vous vous êtes engagée à construire 4 nouveaux lycées sur notre territoire, dont un lycée des métiers du tourisme. 

Sans vouloir refaire l’histoire de l’implantation de ce lycée, prévu à l’origine sur la commune de Petite-Ile, puis transféré sur la commune d’Etang-Salé sur une décision purement politique par votre prédécesseur, je souhaiterais que cet établissement revienne à nouveau sur la commune de Petite-Ile. 

Contrairement aux jeunes Étang-Saléens, qui poursuivent leurs études au lycée des Avirons situé à quelques kilomètres de leur domicile, les jeunes Petite-Ilois sont éclatés entre 4 établissements : Lycée Roland Garros (Tampon Centre), Bois Joly Potier (Tampon 14ème km), Pierre Lagourgue (Tampon – 3 mares) et enfin Pierre Poivre à Saint-Joseph. Ces jeunes et leurs familles passent énormément de temps dans les trajets Allers – Retours, autant de temps perdu pour étudier, ou ne peuvent être dédiés à des activités périscolaires nécessaires à leur épanouissement. Nombreux sont ceux qui quittent leur domicile avant le lever du soleil et rentrent chez eux après le coucher du soleil. 

Les jeunes Petite-Ilois ont eux aussi droit à un enseignement de proximité jusqu’au lycée, un facteur important d’égalité des chances et de réussite. 

La place d’un nouveau lycée des métiers du tourisme à Petite-Ile rendrait également hommage à ce grand Petite-Ilois qu’était Christian ANTOU, un de nos plus grands chefs et professeur de cuisine, éminent défenseur de notre patrimoine culinaire réunionnais dont il disait être unique dans le monde. 

Construire ce lycée des métiers du tourisme associé au nom de Christian ANTOU achèvera alors son combat et valorisera l’œuvre de cet homme profondément réunionnais. 

Je sais, Madame La Présidente, que vous êtes fortement attachée et sensible à l’éducation, à la réussite scolaire, ainsi qu’aux valeurs et au savoir-faire réunionnais. Je serais par ailleurs honoré de pouvoir échanger avec vous sur ce sujet dans le cadre d’une rencontre en me tenant à votre disposition. 

Je vous prie d’agréer, Madame La Présidente, l’expression de mon profond respect. 

Stéphane Albora Candidat aux élections législatives 4ème Circonscription – Petite-Ile 

A propos de l'auteur

Vous pouvez aimer ceci