Affichage illégal : Saint-Paul ne doit pas suivre le mauvais exemple de Saint-Pierre

affichage Extinction Rebellion paysage de France

LIBRE EXPRESSION

Saint-Pierre : tout comme le maire, le préfet refuse d’agir

En décembre 2021, 45 panneaux publicitaires de grand format situés dans le centre-ville de Saint-Pierre sont signalés par Paysages de France au maire de Saint-Pierre, le règlement local de publicité interdisant toute publicité dans la zone concernée, sauf sur le mobilier urbain. Le maire ne réagit pas à cette demande. Conjointement, le préfet de la Réunion en est informé, le Code de l’environnement prévoyant qu’il se substitue au maire en cas d’inaction de celui-ci.

Malgré plusieurs courriers en direction du préfet, il refuse d’intervenir au motif que… c’est au maire de le faire !

Un an après la première demande, les panneaux continuant de polluer illégalement l’environnement, l’association se résout à porter l’affaire devant le tribunal administratif, estimant avoir laissé suffisamment de temps et au maire et au préfet pour agir.

Saint-Paul : préfet aux abonnés absents, prix de la France moche pour la Chaussée royale et RLP en vue 

En septembre 2021, dans les quartiers de Saint Gilles et de la Saline, les adhérents de Paysages de France relèvent plus de 80 dispositifs en infraction (publicités et enseignes). 

La commune de Saint-Paul n’étant pas régie par un règlement de publicité, c’est au préfet que revient l’obligation de faire supprimer ou régulariser ces panneaux en infraction. Onze mois passent, rien n’est fait, rien ne change. L’affaire est donc portée devant le tribunal administratif de La Réunion en août 2022.

Trois mois plus tard, la Chaussée Royale reçoit l’un des quatre prix de la France moche attribués par Paysages de France au niveau national, prix qui aurait tout aussi bien pu être remis à l’île de La Réunion dans son ensemble tant les infractions à l’affichage publicitaire sont omniprésentes dans toutes ses grandes agglomérations. 

Il faut cependant reconnaître les intentions louables de la commune de Saint-Paul, puisqu’elle vient de prescrire l’élaboration d’un règlement local de publicité, un des moyens les plus efficaces pour limiter les débordements que permet le laxisme du Code de l’environnement, diminuer fortement la pression publicitaire et retrouver des paysages urbains apaisés. Paysages de France proposera comme elle l’a déjà fait dans plus de 200 collectivités en France son aide bénévole en vue d’aboutir à un projet ambitieux.

Restera à appliquer les mesures de ce futur règlement, pour qu’il ne devienne pas, comme à Saint-Pierre, un document oublié au fond d’un tiroir… 

Paysages de France

Chaque contribution publiée sur le média nous semble répondre aux critères élémentaires de respect des personnes et des communautés. Elle reflète l’opinion de son ou ses signataires, pas forcément celle du comité de lecture de Parallèle Sud.

A propos de l'auteur

Comité de lecture

A Parallèle Sud nous nous faisons un devoir de libérer la parole, de la partager, sous quelque forme que ce soit (texte, vidéo, son, BD...). Chaque lecteur peut être acteur et créer l'information. Celle-ci est relue par le comité de lecture de Parallèle Sud avant d'être publiée dans la Libre expression.

Vous pouvez aimer ceci