perruche

[Environnement] Région et Département s’engagent pour la perruche

« Aujourd’hui, la Région Réunion s’engage aux côtés du Département et de la Séor (Société d’Études Ornithologiques de la Réunion) pour établir la faisabilité d’une réintroduction de la perruche verte des Mascareignes à La Réunion », indique le conseil régional dans un communiqué. Nous avions parlé en détail de ce projet dans notre édition du 15 avril dernier (voir notre article ici : https://parallelesud.com/un-projet-de-perruches-endemiques/), et le dossier avance. 

Une restitution du programme Feder pour la réintroduction de la perruche verte des Mascareignes (Alexandrinus (ex- Psittacula) eques) à La Réunion a eu lieu mercredi 18 mai, à l’Hôtel de Région, devant trente cinq acteurs socioprofessionnels concernés. La Séor y est venue présenter les résultats finaux de son étude. 

L’association de défense des oiseaux va rapidement engager une nouvelle consultation auprès des professionnels, qui devront donner leur avis avant le 10 juin, puis les résultats seront remis à la Deal avant la fin du même mois.  

Deux ans !

Il faudra ensuite attendre deux ans que deux ministères, celui de l’Agriculture et celui de la Transition écologique, modifient deux arrêtés ministériels, celui qui porte sur les espèces protégées à La Réunion, et celui qui règlemente l’introduction d’animaux dans le milieu naturel. « Pour le premier, il s’agit d’une exigence du gouvernement mauricien qui veut des garanties pour les oiseaux qu’il donnera à l’île Soeur. Le second arrêté permettra le relâcher de plusieurs perruches dans deux sites de la forêt de Mare-Longue », indique David Deran, chargé de mission pour la Séor. Le scientifique souligne par ailleurs qu’il serait souhaitable que la perruche à collier, cousine très ressemblante physiquement à sa cousine des Mascareignes et en voie d’acclimatation sur l’île, soit éradiquée avant l’introduction de l’endémique. 

La Perruche verte des Mascareignes a disparu de notre territoire aux alentours de 1732. Elle a cependant évité l’extinction sur l’île Sœur, qui est aujourd’hui le seul endroit où elle est encore présente, et ce, grâce aux efforts de la Mauritian Wildlife Foundation (MWF).

Philippe Nanpon

A propos de l'auteur

Philippe Nanpon

Déménageur, béqueur d'clé dans le bâtiment, chauffeur de presse, pompiste, clown publicitaire à roller, après avoir suivi des études d’agriculture, puis journaliste depuis un tiers de siècle, Philippe Nanpon est également épris de culture, d’écologie et de bonne humeur. Il a rejoint l’équipe de Parallèle Sud pour partager à la fois son regard sur La Réunion et son engagement pour une société plus juste et équitable.

Sur le même thème