[Lecture] Cupidité

Cupidité de Deon Meyer

CUPIDITÉ, DE DEON MEYER : TOUJOURS AUSSI MORDANT !

Scénariste, réalisateur, mais surtout connu comme romancier sud-africain, Deon Meyer nous livre son dernier roman policier, Cupidité. Toujours aussi mordant  ! 

Retrouver Benny Griessel et Vaughn Cupido, les deux personnages phares de Deon Meyer, est toujours un plaisir. Exclus des Hawks, une brigade prestigieuse, en raison d’ennuis graves avec leur hiérarchie et des personnages politiques corrompus (lire La Proie), ils sont rétrogradés et mutés à Stellenbosch, ville riche du sud de l’Afrique du Sud, réputée pour ses vignobles et ses grands domaines, mais aussi pour ses richissimes propriétaires parfois peu scrupuleux sur les règles et les lois. 

Cupidité de Deon Meyer

Redevenus enquêteurs de base, ils retrouvent les enquêtes de terrain plutôt classiques. Ils sont notamment chargés de la disparition d’un jeune et brillant étudiant, Callie De Bruin. Parallèlement, on suit l’histoire de Sandra, agente immobilière qui, pour sortir de sa galère financière, accepte une transaction bien étonnante avec un milliardaire particulièrement mal embouché. Vient se greffer aussi une sombre affaire de pistolet liée au meurtre d’un de leurs collègues. 

A priori, rien ne lie ces trois affaires. Mais par la magie de l’écriture de Deon Meyer, tout finit par s’imbriquer et par s’expliquer, et rien n’est jamais aussi simple qu’on pourrait le croire  ! 

Au-delà de l’intrigue très bien ficelée, il y a un mode d’écriture, basé sur de nombreux dialogues, qui fluidifie la lecture. Et il y a toujours ce regard que le romancier porte sur son Afrique du Sud natale, sur les conséquences de l’apartheid, et sur ce que son pays est en train de devenir avec une misère sans nom, des gangs, une corruption omniprésente, chez les politiques, les riches, mais aussi au sein même de la police. 

Un très bon roman, une fois de plus, serais-je tenté de dire, car avec Deon Meyer, on est rarement déçu  ! 

Dominique Blumberger

Chaque contribution publiée sur le média nous semble répondre aux critères élémentaires de respect des personnes et des communautés. Elle reflète l’opinion de son ou ses signataires, pas forcément celle du comité de lecture de Parallèle Sud.

A propos de l'auteur

Comité de lecture

A Parallèle Sud nous nous faisons un devoir de libérer la parole, de la partager, sous quelque forme que ce soit (texte, vidéo, son, BD...). Chaque lecteur peut être acteur et créer l'information. Celle-ci est relue par le comité de lecture de Parallèle Sud avant d'être publiée dans la Libre expression.

Vous pouvez aimer ceci