[Matèr] Anbians la té gayar

La première édition de la journée solidaire pour la Terre, Matèr, s’est tenue le 29 juin 2024 à la ferme pédagogique Lou Cachet à la Rivière Saint-Louis. Initiée par le média associatif Parallèle Sud, elle a réuni une quarantaine de partenaires et plus de 200 visiteurs.

C’était un joli cadeau pour ce troisième anniversaire de l’association Parallèle Sud. Le 29 juin, plus de 200 personnes sont montées dans la navette qui les attendait au parking du Petit Serré à la Rivière Saint-Louis pour se rendre dans le cirque miniature où se niche la ferme pédagogique Lou Cachet.

Dans ce lieu immergé dans la nature se sont tenues de nombreuses activités et rencontres de 12h à 23h avec pour thème central la Terre. Un atelier sur la plantation de riz, un sur les plantes médicinales, un autre sur le fonnkèr, un circle song, des méditations à la Terre, des contes, cinq sobatkoz, une projection de film, un kabar… Il y avait de quoi faire et de quoi passer une journée personnalisée.

L’objectif était de rassembler différents acteurs qui travaillent autour de la thématique de la terre (planteurs, tisaneurs, journalistes, artistes, associations…), créer des liens et des connexions, partager des connaissances, des réflexions… Et on peut dire que cette visée a été pleinement atteinte !

+

Anbians la té gayar (Matèr)

L’anbians dan Matèr.

Matèr, élargir les champs de vision. C’est tellement présent dans notre quotidien que souvent, on ne s’en rend même plus compte. En tant que journalistes, on croise une quantité de personnes passionnantes ou atypiques dont on aimerait partager les rencontres au-delà de simples articles. Des personnes qui portent un regard singulier sur le monde, sur notre environnement, qui tracent des chemins en dehors des sentiers battus ou qui ont des vies marquées, imprégnées, qui sortent de l’ordinaire. Des personnes qui sans cesse, à travers leur diversité, nous permettent de regarder les choses sous un angle nouveau auquel on n’avait pas pensé. Ces rencontres nous enrichissent, élargissent notre champs de vision.

A propos de l'auteur

Jéromine Santo Gammaire | Journaliste

En quête d’un journalisme plus humain et plus inspirant, Jéromine Santo-Gammaire décide en 2020 de créer un média indépendant, Parallèle Sud. Auparavant, elle a travaillé comme journaliste dans différentes publications en ligne puis pendant près de quatre ans au Quotidien de La Réunion. Elle entend désormais mettre en avant les actions de Réunionnais pour un monde résilient, respectueux de tous les écosystèmes. Elle voit le journalisme comme un outil collectif pour aider à construire la société de demain et à trouver des solutions durables.