[Politique] « Voter Bardella, c’est juste une excuse pour être raciste »

Dans ce contexte politique inédit, qu’en est-il des jeunes ? Emmerdent-ils, ou pas, le Rassemblement National (pour reprendre un vieux slogan) ? Analyses et questionnements avec Lucien, Nyala et Guillaume, trois jeunes de moins de 20 ans qui partagent leur regard sur la politique.

Dans les locaux de Parallèle Sud à Saint-Pierre, Lucien, Nyala et Guillaume viennent discuter de la vision qu’ils ont de la politique. On y parle du rôle des réseaux sociaux, du lissage de l’extrême droite sur internet, de la jeunesse qui vote pour le Rassemblement National et de l’importance d’aller voter pour les jeunes désintéressés.

Etienne Satre

+

Un sondage réalisé quelques jours avant les élections européennes par l’institut Ipsos indiquait pour les 18-24 ans un total à gauche de l’ordre de 50 % (dont 33 % pour La France insoumise – LFI) un peu moins de 30 % pour l’extrême droite et 8 % pour la majorité présidentielle. Ces résultats ne sont pas très éloignés de ceux mesurés à l’occasion de la présidentielle de 2022 dans l’enquête Youngelect (38 % pour Jean-Luc Mélenchon et 28 % pour Marine Le Pen).

Prendre en compte l’abstention permet de nuancer la perméabilité de la jeunesse au vote pour l’extrême droite : les 28 % de Marine Le Pen en 2022 parmi les jeunes signifient également que 80 % d’entre eux n’ont pas voté pour elle.

A propos de l'auteur

Etienne Satre | Etudiant en journalisme

Etienne Satre a rejoint l'équipe en janvier 2024 en tant qu'apprenti journaliste. Il étudie à l'Institut de l'image de l'océan indien (Iloi) basé au Port.