IOMMA au Bisik : Des rencontres riches en émotions

IOMMA au Bisik

LA JOURNÉE IOMMA XP AU BISIK PRÉSENTÉE PAR SON ORGANISATEUR

Ce mois de juin démarre sur les chapeaux de roues au Bisik avec l’évènement tant attendu par les artistes de l’Est et les professionnels de la musique de passage dans notre île après deux ans d’absence ! Le IOMMa ( Indian Ocean Music Market ) avait donc pris ses quartiers à Saint-Benoît pour une journée riche en échanges de qualité.

  • IOMMA au Bisik
  • IOMMA au Bisik
  • IOMMA au Bisik
  • IOMMA au Bisik
  • IOMMA au Bisik
  • IOMMA au Bisik
  • IOMMA au Bisik
  • IOMMA au Bisik
  • IOMMA au Bisik
  • IOMMA au Bisik

Tous, se sont donc retrouvés au BISIK dès 9h, ce mercredi 1er juin, pour un moment d’échange et de partage convivial. 

C’est autour d’un petit déjeuner qu’a débuté la journée avant le lancement de la conférence « L’innovation numérique et technologique dans l’industrie musicale » organisée dans le cadre de nos actions ressources et animée par Jean François Cadet (PRMA). Xavier Collin (WTPL music), Louis Favre (Tradespotting), Davy Sicard (Artiste) et Katherine McVicker (Music Works International) ont ainsi pu évoquer ce sujet d’actualité qui revêt bien des facettes et qui a captivé le public très sensible à ces évolutions incontournables.

La matinée s’est poursuivie Kôté Jardin avec les fameux One to One, pendant lesquels les artistes disposent de quelques précieuses minutes afin de présenter leurs projets à un panel de professionnels internationaux (programmateurs, tourneurs, producteurs, institutions, directeurs de salles et de festival, médias…) en vue d’une possible participation sur des scènes de la zone océan indien, d’Afrique Australe, d’Asie, d’Amérique du Nord ou d’Europe.

Des daycases ennivrants

Les derniers One to one sonnent l’heure sacré de l’apéro ! Samoussas, bonbons piment et Ti punch ravissent les participants du IOMMa.

Et pour conclure cette belle matinée riche de rencontres et de découvertes, la cuisine du Bisik a servi de délicieux repas cuits au feu de bois pour respecter al tradition. Au menu : cary poulet, thon massalé, daube citrouille et rougail bringèle ! Tous ont été comblés par un déjeuner traditionnel créole servi dans un vanne recouvert d’un « fey fig »

L’après-midi s’est déroulé au théâtre des Bambous, après un dessert ravageur et un café bien gourmand, débutent les daycases. Lisa Ducasse est la première à se produire seule en scène, clavier et platine vinyle valise au bout des doigts. La voix cristalline et les compositions poétiques de Lisa Ducasse enveloppent la salle dans un monde coloré d’une extrême sensibilité. Un moment d’une douceur unique que vous pourrez retrouver le 10 juin au Bisik pour l’After Sakifo !

C’est ensuite Akoda Jazz Créole composé de Valérie Chane-tef au clavier, Franck Leymerégie aux percussions et Benjamin Pellier à la basse qui prennent possession de la scène du théâtre. La formation nous a embarqué dans son univers qui résulte d’une fusion entre les sonorités jazz, les rythmes réunionnais et les grooves caribéens, de quoi faire danser les professionnels et artistes du public !

Destyn Maloya qui clôture à la fois cette journée et les Daycases. Le groupe fait résonner le maloya traditionnel et les rythmes et sonorités malgaches sur scène et fait virevolter le public entre émotion et pas de danse ! Pas le temps de respirer, D’autres showcases attendent nos invités au Kerveguen à Saint-Pierre et il est temps de se quitter… À l’année prochaine pour de nouvelles rencontres palpitantes !

Merci à tous les artistes et professionnels pour leur présence. Merci au IOMMa de nous avoir fait confiance pour l’organisation de cette journée au Bisik et merci aux équipes de Blanc Blanc pour leur efficacité. Merci à la Ville de Saint-Benoît, au Théâtre Les Bambous ainsi qu’au PRMA pour leur soutien. Merci au CNM, à la DAC Réunion, à la Région Réunion, à la Ville de Saint-Benoît et à la Sacem pour leur présence.

Un grand merci également à toutes les équipes techniques et à tous les bénévoles sur place sans qui rien ne serait possible. 

Merci à Pierre et Alexandre pour ce fabuleux repas au feu de bois. 

Pascal Saint-Pierre

A propos de l'auteur

Vous pouvez aimer ceci