64 ans, c’est toujours NON !

manifestation contre la réforme des retraites

LIBRE EXPRESSION

Ce 19 janvier, plus de deux millions de travailleurs et de jeunes ont manifesté, dans le public comme dans le privé, contre la réforme des retraites Macron-Borne. L’intersyndicale se félicite de la manifestation qui a réuni plus de 4000 personnes à La Réunion. Cette réforme est inacceptable et va à l’encontre des intérêts de la population.

affiche contre la réforme des retraites

Le but de la réforme est de nous faire travailler plus longtemps, de faire baisser les pensions, de diminuer les dépenses publiques et continuer de financer les cadeaux fiscaux aux plus riches et aux grandes entreprises. Pour l’intersyndicale, reculer un départ à 64 ans, c’est :

– Appauvrir encore la population Réunionnaise dont 45 % d’entre elle, bénéficie de la complémentaire santé solidaire, ce qui signifie aussi que les niveaux de salaire dans notre île sont déjà trop faibles,

– Inacceptable, car deux tiers des Réunionnais de 50 à 64 ans n’avaient pas d’emploi en 2021 !

– Non justifié.

Les travailleurs aspirent à partir à la retraite en bonne santé, et avec un niveau de retraite qui permette de vivre dignement.

Le message est très clair : le gouvernement doit renoncer à la fois à l’âge de départ à la retraite à 64 ans et à l’accélération de l’augmentation de la durée de cotisation. L’ensemble des organisations syndicales réaffirme son opposition à cette réforme régressive et sa détermination à avoir un système de retraite juste, financé aussi par un autre partage des richesses.

Ce que nous voulons, c’est l’augmentation de nos salaires et non la casse de nos retraites. Augmenter les salaires c’est augmenter les cotisations sociales et donc financer les retraites. Un départ à 64 ans et 43 annuités, c’est un retour à plus de 40 ans en arrière, sachant que l’espérance de vie en bonne santé est de 63,7 ans pour les hommes et 64,6 ans pour les femmes.

L’intersyndicale s’insurge contre les provocations d’Emmanuel Macron qui indique depuis Barcelone, qu’il veut poursuivre sa réforme « avec détermination ». Nous lui répondons que nous aussi, nous sommes déterminés pour ne rien lâcher et obtenir le retrait de sa réforme et malgré les menaces, nous sommes prêts à aller jusqu’au blocage.

Face à l’entêtement du Président de la République malgré la puissante mobilisation du 19 janvier, l’intersyndicale appelle les salariés et les personnels à se réunir en assemblée générale dans chaque service, entreprise, établissement, hôpital, école…. dès ce lundi 23 janvier, jour de la présentation de la loi au conseil des ministres, pour discuter d’autres initiatives et préparer la mobilisation du 31.

Nous avons toutes et tous le droit à une retraite digne et heureuse. Retrait du projet Macron et pas une Borne de plus ! Unis et déterminés à faire retirer ce projet de réforme des retraites, l’intersyndicale appelle les salariés public/privé, jeunes et retraités à une nouvelle journée de grève et de manifestation interprofessionnelle le mardi 31 janvier à 9 h au petit marché à St Denis et devant la mairie à St Pierre.

L’intersyndicale CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGTR, FO, FSU, SAIPER, SOLIDAIRES, UNSA, FGR, UNEF

Chaque contribution publiée sur le média nous semble répondre aux critères élémentaires de respect des personnes et des communautés. Elle reflète l’opinion de son ou ses signataires, pas forcément celle du comité de lecture de Parallèle Sud.

A propos de l'auteur

Comité de lecture

A Parallèle Sud nous nous faisons un devoir de libérer la parole, de la partager, sous quelque forme que ce soit (texte, vidéo, son, BD...). Chaque lecteur peut être acteur et créer l'information. Celle-ci est relue par le comité de lecture de Parallèle Sud avant d'être publiée dans la Libre expression.

Vous pouvez aimer ceci